Logo aggloLogo

Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu

Par la Cie Trans Europe Théâtre

" L’éducation comme prise de conscience de l’autre avec sa valeur et sa différence peut transformer les hommes. Son rôle est fondamental. C’est le pari humaniste que je fais. " Sam Braun

Il aura fallu 40 ans à Sam Braun pour témoigner. Une traversée du silence précieuse pour sortir d‘Auschwitz et revenir à la vie, mais un silence assourdissant, hanté par la permanence du passé, car pas un jour ne se passe sans qu’il « revive » Auschwitz.
Sur la scène vide, un rocher, une tombe, une bougie, des images et le témoignage d’un homme qui nous rappelle que dès qu’on touche à la dignité d’un homme, on saccage l’hu¬manité tout entière, notre humanité.

La mise en scène s’appuie sur la puissance du témoignage évoqué. Le discours de l’acteur est fractionné par des séquences vidéos d’archives et des vagues de musique échappées d’un violon ou d’un accordéon. Elles sont le symbole de ces lames de fond titanesques de l’esprit, de la culture et de la beauté partant à l’assaut de la barbarie humaine.

Séance proposée aux élèves de 3ème, aux lycéens et également ouverte au public et aux associations.

Distribution
Adaptation théâtrale, interprétation, mise en scène Patrick Olivier
Musique sur scène (en alternance) :
Violon Guillaume Fontanarosa
Accordéon Samuel Zucca et Adrian Iordan
Clarinette basse Christophe Malaval
Interprétation audiovisuelle Claude Confortès

Remerciements à Anne Quesemand et Laurent Berman du Théâtre de la Vieille Grille et Bruno Bossard du Centre Culturel des Portes de L’Essonne pour leur aide, soutien et concours Production Nisrine Chiba

Crédits
|
Mentions légales
|
Contacts
|
Plan du site
17, rue Saint-Clair
77340 Pontault Combault
Tel : 01 60 37 29 90