Événement

Silence, ça crée !

Après le très fort et puissant Escape game, pourquoi je n’ai pas porté plainte, Thissa D’Avila Bensalah revient en résidence pour travailler sa prochaine création : L’épaisseur du Cosmos.

Publié le

Pour accompagner au mieux les compagnies, Les Passerelles se transforment régulièrement en lieu de fabrique où les artistes peuvent créer et répéter leur spectacle avant de le jouer devant un public.
Ces moments de résidence ont pour objectif d’accompagner et de favoriser la création artistique.

Cet accompagnement permet aux compagnies de concevoir et produire une œuvre nouvelle tout en s’investissant dans la vie culturelle du territoire. En effet, autour du temps de la création, les artistes rencontrent les habitants et/ou les enfants en milieu scolaire.

Après le très fort et puissant Escape game, pourquoi je n’ai pas porté plainte, Thissa D’Avila Bensalah revient en résidence pour travailler sa prochaine création : L’épaisseur du Cosmos. Partant cette fois d’une tradition orale vieille de près de 800 ans, transportant la figure légendaire et humoristique de Nasr Eddin Hodja de la Chine à l’Algérie en passant par la Perse et la Sicile, elle posera par l’humour la question de l’identité et de l’altérité.

  • En résidence durant 3 semaines, du 12 au 23 octobre 2020. Création prévue lors de la saison 21-22 aux Passerelles.

 

Photo : Thissa D'Avila Bensalah © Anne Dion