Ici, des artistes travaillent à créer

En résidence

Pour accompagner au mieux les compagnies, Les Passerelles se transforment régulièrement en lieu de fabrique où les artistes peuvent créer et répéter leur spectacle avant de le jouer devant un public.
Ces moments de résidence ont pour objectif d’accompagner et de favoriser la création artistique.

ICI, DES ARTISTES TRAVAILLENT À CRÉER

Pour accompagner au mieux les compagnies, Les Passerelles, scène de paris-Vallée de la Marne se transforme régulièrement en lieu de résidence où les artistes peuvent créer et répéter leur spectacle avant de le jouer devant un public.

Ces résidences ont pour objectif d’accompagner et de favoriser la création artistique. Cet accompagnement permet aux compagnies de concevoir et produire une oeuvre nouvelle tout en s’investissant dans la vie culturelle du territoire. En effet, autour du temps de la création, les artistes collaborent à des actions et des rencontres avec les habitants et/ou avec les enfants en milieu scolaire.

Au cours de la saison 2020-2021, le théâtre a été fermé au public durant la quasi-totalité de la saison, mais à l’intérieur l’activité ne s’est pas complètement arrêtée pour autant. Puisque le travail de création était permis, en plus des résidences déjà programmées comme celle de Kamel Abdessadok et Anne-Élodie Sorlin pour J’attends que mes larmes viennent et celle de Thissa d’Avila Bensalah pour L’Epaisseur du Cosmos, nous avons pu accueillir d’autres artistes afin de leur permettre de continuer à créer. L’offre habituelle de résidences a triplé.

Ainsi ont été accompagnées et soutenues : la compagnie Pôle K de Karim Sebbar pour ses spectacles Ecce Homo et Babel habile, issus d'une série de poèmes visuels Paysages Intérieurs. Nous avons souhaité poursuivre l’accompagnement et nous le retrouverons cette saison également. L’équipe de Mouvement & Compagnie pour la création lumières de leur spectacle Maintenante(s), ou encore Les Souffleurs, commandos poétiques pour leur prochaine création Le Chant des Vagabondes, prévue dans l’espace public pour le printemps 2022.

Cette saison encore, plusieurs artistes seront accueillis ou soutenus pour leurs futures créations.

 

THISSA D'AVILA BENSALAH - COMPAGNIE DE(S)AMORCE(S)
Nous retrouverons à nouveau Thissa d’Avila Bensalah, que nous accompagnons depuis 2018, pour la finalisation de son prochain spectacle L’épaisseur du Cosmos. Après un premier accueil en résidence en octobre 2020, elle viendra poursuivre son travail de création sur deux périodes en septembre 2021 et février 2022. En se basant sur une tradition orale vieille de près de 800 ans, elle se saisira de la figure légendaire et humoristique de Nasr Eddin Hodja pour continuer à creuser le sillon des questions d’identités et d’altérités, avec humour, et en s’emparant d’autres formes comme la marionnette. Création prévue en 2022, à découvrir aux Passerelles lors de la saison 2022-2023.

 

LEÏLA GAUDIN - NO MAN'S LAND
Le projet de la compagnie NO MAN’S LAND, dirigée par Leïla Gaudin, a pour caractéristique d’associer pratique artistique et réflexion sociétale en lien étroit avec les publics. Les thématiques abordées par la compagnie sont la relation au travail, la grande exclusion, le sentiment amoureux, et depuis quelques années, les représentations de genres. Cette dernière question a déjà été travaillée à Pontault-Combault par Leïla Gaudin, en 2018, sur invitation de la MJC Boris-Vian.
Afin de soutenir plus amplement sa démarche et lui permettre d’approfondir sa réflexion et son travail nous avons souhaité l’accompagner sur sa prochaine création, Appelez-moi Madame. Un quatuor participatif qui traite d’identités de genre, écrit pour trois femmes et un homme, avec Nelly Quemener, sociologue à Paris III, conseillère à l’écriture. Création en septembre 2021. Aux Passerelles lors de la saison 2022-2023.
Un avant-goût de la création sera donné en septembre 2021. Un parcours d’éducation artistique et culturelle sera également mené par NO MAN’S LAND, avec des lycéens du territoire.
+ d’infos : no-man-s-land.com

 

KARIM SEBBAR - PÔLE K
Karim Sebbar développe un théâtre dans l’espace public avec au coeur la naissance de l’Humanité et l’objet caravane, où les spectateurs et spectatrices sont plongées dans un dispositif immersif. Des univers très différents embarquent le public à travers une série de poèmes visuels. Cette fois-ci, le troisième épisode travaillé, Babel habile, nous sortira de la caravane. Cette création s’amuse de l’apparition du langage en jouant sur les projections et les jeux de mots en mouvement sur corps et sur objets : le mot tue la chose, le mot ment, le mot chien n’aboie pas, l’hippocampe sur ces positions. À découvrir lors de Par Has’ART !, le festival des arts de la rue de Paris - Vallée de la Marne, édition 2022.
+ d’infos : karimsebbar.fr

 

AURÉLIA IVAN ET SALLAHDYN KATHIR - COMPAGNIE TSARA
À la frontière entre spectacle, arts visuels et recherches scientifiques, voilà deux artistes, déjà accueillis en février 2020 avec le spectacle Aujourd’hui, qui n’ont de cesse de questionner le monde auquel nous appartenons, ses franges, ses limites, ses tabous. Nous souhaitons accompagner leur démarche pluridisciplinaire de recherche et de création. Aurélia et Sallahdyn viendront en résidence pour questionner l’automobile, de l’objet à son utilisation, en traversant ce qu’elle signifie de notre société.
Module Continuum(titre provisoire) est une pièce composite, opératique et théâtrale articulant un ensemble de corps-objets et figures : matières en mouvement, sculptures et corps, objets et espaces, sons et fulgurances. Vous pourrez découvrir ce spectacle inédit lors de la saison 2022-2023.

 

DELAVALLET BIDIEFONO - COMPAGNIE BANINGA
Déjà accueilli aux Passerelles avec son spectacle Monstres / On ne danse pas pour rien, DeLaVallet Bidiefono revient avec Utopia / Les Sauvages. Intense et physique, cette nouvelle création agite la question du « vivre ensemble » comme un défi pour notre humanité. Partir, quitter un endroit et arriver ailleurs. Refonder des repères, être accueilli sans jamais se perdre. Le chorégraphe ne le sait que trop bien, en perpétuel voyage entre l’Europe et l’Afrique. La première aura lieu le 9 mars au Centre Dramatique National de Rouen-Normandie, et aux Passerelles le 26 mars !
+ d’infos : delavalletbidiefono.com

 

AHMED MADANI - MADANI COMPAGNIE
Avec son troisième et dernier volet de sa trilogie Face à leur destin : Incandescences, que nous devions vous présenter la saison dernière, Ahmed Madani donne la parole à neuf jeunes femmes et jeunes hommes non professionnels, nés de parents ayant vécu l’exil et résidant dans des quartiers populaires. Avec comme objectif d’investir les scènes de France, y amener d’autres corps, d’autres visages, d’autres histoires, poussé par un vent de liberté, de joie et d’espérance. Pour ce faire, Ahmed Madani a mené en 2020 une série de rencontres auditions dans différentes villes d’Île-de-France, dont Chelles (Théâtre de Chelles) et Pontault-Combault (Les Passerelles). Vous pourrez découvrir ce spectacle, qui aurait dû jouer en janvier 2021, cette saison, le 14 janvier 2022.
+ d’infos : madanicompagnie.fr

 

KAMEL ABDESSADOK ET ANNE-ELODIE SORLIN
Ces deux fabuleux artistes, funambules de l’improvisation et du théâtre sont venus aux Passerelles travailler en avril 2021 J’attends que mes larmes viennent.
Ce projet est une rencontre artistique et humaine, une poésie décalée, une approche drôle et délicate du monde.
Nous aurons plaisir à accueillir la création en janvier 2022 de ce seul en scène intime et universel s’inspirant des codes du théâtre populaire, du stand up et de la danse, et qui nous tend ce miroir du monde qui est une part de nous-mêmes.

 

JEAN-FRANÇOIS AUGUSTE ET MORGANE BOURHIS COMPAGNIE FOR HAPPY PEOPLE & CO
Ancrée sur le territoire de la Seine-et-Marne depuis sa création, cette grande compagnie francilienne, For Happy People & Co, est régulièrement au rendez-vous de nos saisons. Toujours dans cet esprit que nous lui connaissons bien de cultiver « nos humanités », sa dernière création Jellyyfish ou les mondes mouvants parle de l’adolescence, cette période de tous les possibles, de tous les excès, de tous les extrêmes. Cette pièce emprunte les codes de la culture populaire, du manga aux comics américains, du grunge au gothique, et sera à découvrir lors de notre prochaine saison 2022-2023.
+ d’infos : forhappypeopleandco.com